La lactofermentation découle d’une méthode de conservation ancestrale : des légumes, du sel et de l’oxygène, rien de plus simple !

Elle permet de conserver ses aliments non cuits pendant des mois dans des bocaux.

Pour cela, il vous faudra de quoi laver et découper vos légumes, des bocaux, de l’eau, du sel, une balance pour peser le taux de sel que vous mettrez dans vos bocaux. Vous pouvez utiliser tout type de légumes frais, mais nous vous recommandons d’utiliser des légumes « croquants », du type carotte, chou, betterave, radis.

Voici la recette que vous pouvez tenter chez vous !

Nous prenons des oignons lactofermentés, délicieux pour servir d’accompagnement dans vos salades, et autres plats mais vous pouvez choisir n’importe quel légume frais !
Il vous faudra donc :
 1 oignon
 du sel
 un bocal

Vous devez découper votre oignon (haché, ou en tranches).
Pour le salage, il existe deux techniques possibles :

  • vous pouvez directement saler votre eau au préalable, il vous faudra dissoudre dans une bouteille d’1 litre d’eau, 30 grammes de sel (environ trois cuillères à soupe rases).
  • Ou bien, saler les légumes avant de les mettre dans le bocal (10g de sel pour 1kg de légumes).

Si vous choisissez la deuxième technique, pensez à bien tasser les oignons pour que l’air parte au maximum. Puis après avoir préalablement lavé et stérilisé votre bocal, insérer vos oignons dans le bocal, puis rajouter l’eau. Les légumes doivent être submergés sous l’eau. (2/3 de légumes et 1/3 d’eau environ)

Il faut laisser 2 centimètres entre la surface de la préparation et le haut du bocal car la lactofermentation peut faire gonfler votre mélange et déborder, mais aussi vos légumes vont parfois se gonfler d’eau et donc flotter et remonter à la surface. Il faut absolument éviter que ces derniers remontent à la surface car s’ils sont à l’air libre c’est là où de la moisissure pourrait se former !

Nous vous recommandons de mettre des oignons jusqu’à la moitié du bocal en ayant bien tassé et ensuite rajouté de l’eau. Donc vos oignons doivent totalement submergés d’eau dans le bocal. Il faut aussi prendre en compte que certains légumes peuvent flotter (d’où l’importance de bien tasser et bien recouvrir d’eau).

Ensuite, fermez votre bocal, si votre couvercle a un joint en caoutchouc, vous pouvez le fermer directement et le stocker. Néanmoins, si vous fermez avec un couvercle à vis, pensez à ne pas trop vissé pendant une semaine pour laisser le mélange respirer et éviter un débordement.

Veuillez noter que si vous constater des moisissures à la surface de votre bocal lactofermenté, ce n’est pas que votre mélange est raté, mais qu’il y a une contamination de la surface ! Vous pouvez retirer cette couche et vérifier l’odeur (vous sentirez tout de suite si cela a vraiment tourné et que ce n’est pas consommable).

De plus, veuillez noter que les couleurs de vos légumes peuvent dégorger, cela n’altère en rien leur goût !

Bonne préparation et bonne dégustation !